Dégrèvement de la taxe d’habitation pour 80% des ménages

C’est une des mesures phares du programme électoral d’Emmanuel Macron : exonérer 80% des ménages français de la taxe d’habitation. Mais, ce changement n’entrera en application que progressivement, puisqu’il est étalé sur trois années, de 2018 à 2020 pour l’exonération complète.

Un premier tiers en 2018

C’est en fin d’année 2018 que la taxe d’habitation va baisser d’un premier tiers. Quatre ménages sur cinq sont concernés puisque, pour être éligible à cette mesure, il faut avoir un revenu fiscal qui ne dépasse pas 20 000 euros par an et par personne. Mais, les situations varient selon la situation familiale et le nombre d’enfants. Par exemple, un célibataire qui déclare jusqu’à 30 000 euros par an pourra profiter de cette première baisse. De même pour un couple qui a un enfant et qui gagne jusqu’à 54 000 euros par an

Des disparités par régions

La baisse de la taxe d’habitation, applicable en 2018, dépend du montant payé selon le département de résidence. Par exemple, les habitants de Seine-Maritime verront leur taxe diminuer de 134 euros, en moyenne, tandis que si vous résidez dans les Hauts-de-Seine, l’économie s’élèvera à 178 euros à l’automne 2018.

Exonération totale en 2020

En octobre 2019, une nouvelle baisse de la taxe d’habitation sera appliquée avec -35% supplémentaires. Ca ne sera qu’en octobre 2020 que 80% des ménages seront exonérés totalement de cette taxe. À noter que l’ensemble des Français ne devraient plus avoir à payer la taxe d’habitation à partir d’octobre 2021, comme l’a souhaité le chef de l’État, Emmanuel Macron.

Laisser un commentaire