L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) remplace l’ISF

Au travers de la loi de la loi de finances 2018, le gouvernement Macron vise un grand nombre de réformes. L’ISF en fait partie puisqu’il va se transformer en impôt sur la fortune immobilière. De nombreux changements sont donc à prévoir pour les principaux concernés. Le prélèvement à la source aussi avec un impact sur le salaire net

Un ISF complètement repensé

Pour pouvoir imposer correctement sur les valeurs mobilières et la détention d’actions, le gouvernement a décidé de revoir l’ISF. Cette forme d’impôt sera conservé uniquement pour la fortune. Pour la fortune immobilière, l’arrivée de l’IFI va permettre une imposition plus juste.

Une base inchangée

Même si une réforme semblait utile pour séparer les origines du patrimoine des plus grandes fortunes du pays, un certain nombre d’aspects restent inchangés. Le seuil d’imposition à l’ISF reste de 1,3 million d’euros et le barème compris entre 0,5 et 1,5% sera également conservé.

En ce qui concerne l’IFI, un barème progressif par tranches a été mis en place. En fonction de ses revenus, il sera possible de trouver la tranche correspondante. Le pourcentage d’imposition sera alors connu.

Des exonérations intéressantes

Avec ce nouveau découpage des impôts, les placements ainsi que l’épargne avec les livrets et les portefeuilles immobiliers se trouvent exonérés. Il en est de même pour les assurances-vie. Les biens mobiliers échappent également à cet impôt sur la fortune immobilière.

L’objectif est de pousser les personnes aisées à investir dans l’économie française et à stimuler la croissance. Cette réforme pourrait en effet avoir ses gagnants avec des personnes qui vont faire de belles économies.

Laisser un commentaire